Les bons gestes pour économiser l’eau

Leau  directement utilisable pour les besoins humains dite consommable est une denrée qui se raréfie et qu’il faut à tout prix économiser. La vie quotidienne est pleine d’occasions où nous gaspillons l’eau sans même nous en rendre compte.

Des 72% de la surface de la terre que l’eau couvre, celle dite ‘‘douce’’, donc propre à la consommation est une ressource rare. Elle ne représente même pas 3% de l’eau de la planète et seulement entre 1 et 0,3% est propre notre consommation.

Nous n’en avions pas encore conscience, il y a quelques décennies. Certaines consciences pourtant, celles de sages qui nous ont dit, notamment par la voix de Gandhi : ‘‘Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’Homme, mais pas assez pour assouvir son avidité’’.

L’eau potable est une ressource rare que chacun d’entre nous doit et peut économiser chaque jour par de petits gestes simples. Si nous voulons léguer une planète vivable à nos enfants, il nous faut impérativement rompre avec un certain type de comportements.

Les temps où nous prenions des bains plein la baignoire, où nous nous lavions le visage ou nous brossions les dents en laissant couler l’eau du robinet de façon insouciante et inconsciente est révolu. Il s’agit aujourd’hui de faire de petits gestes qui additionnés, finissent par représenter beaucoup.

Fuites d’eau, je vous ai à l’œil !

Surveiller pour arrêter les fuites, ça stoppe net

Rien de bien sorcier. Faites juste le test du relevé de compteur d’eau. Ensuite, soyez attentif aux fuites. Elles ne sont pas toujours visibles. Mais votre test de relevé et votre observation des fuites vous fera vite repérer le robinet qui, goutte à goutte fuite et tous les endroits potentiels de fuite.         

 

Photo: Cocarneau-cornouailles.fr

 

1. Compteur d’eau, je te teste

  1. J’attends que plus personne n’ai besoin d’utiliser un robinet, la nuit pour noter le chiffre indiqué par mon compteur d’eau ;
  2. Le matin venu, je suis le premier levé pour noter le chiffre que m’indique lendemain, le compteur d’eau avant même que le moindre usage de n’importe quel robinet ne soit fait ;
  3. Je compare mes deux relevés. Celui de la veille et celui de ce matin. Tiens, ils sont identiques ! J’en conclus que je ne connais aucune fuite d’eau. Je conclurai le contraire si la note du matin était plus élevée ;
  4. Si c’était donc le second cas de figure, je commencerai à chercher la (les) fuite(s) d’eau

Photo:saint-yvi.bzh

2. Fuite d’eau, alors où te cacherais-tu ailleurs ?

  1. Pour te traquer d’où que tu puisses provenir, je vais suivre régulièrement ma consommation d’eau et comparer le nombre de mètres cubes consommés. Si je constate une augmentation que je ne m’explique pas, il y a bien des chances que tu sois  quelque part dans mon installation. L’un ou l’autre scénario n’a d’autre suite que ta traque;
  2. Je ne te trouve toujours pas ? Alors, j’ai besoin d’aide. Celle d’un plombier. Ce dernier vérifiera plus en profondeur l’intérieur de mes canalisations pour voir si cette fois, à l’intérieur des murs, tu n’y es toujours pas. Il ya de fortes chances que si !

S’équiper pour économiser l’eau, ça paie cher

Ce procédé paie bien plus qu’il ne coûte. Quelques équipements simples et peu coûteux permettent de réaliser des économies d’eau. Il faut juste réorganiser sa robinetterie en équipements simples et pas forcément coûteux.

Ce qui par contre coûte, c’est la volonté ! La  décision du changement d’attitude et l’acceptation d’un changement de mode de vie dont on ne voit pas d’emblée les raisons immédiates. C’est toute une prise de conscience de la raréfaction de l’eau qui seule peut nous faire sauter le pas. Après l’avoir fait les économies se font quasi toutes seules. On y va ? Commençons par :

  1. Le stop douche: dans nos hôtels, il est progressivement installé ;
  2. Le mousseur économiseur est en installation dans l’hôtellerie. Chez des particuliers aussi ;
  3. Le mitigeur ou robinet thermostatique est plus rare que les précédents mais disponible ;
  4. La pomme de douche avec aérateur est disponible mais aussi rare et donc à commander ;
  5. Le robinet à cellule optique est le plus rares chez nous, mais également à commander.

Utiliser la quantité d’eau minimale possible, je le décide !

Eh oui ! Nous ne le dirons pas assez : les habitudes ont la peau dure. Il est donc question pour nous de rééducation. Pour nous rassurer et nous encourager, rappelons-nous que ces gestes, d’autres les ont adoptés avant nous, en Afrique du Sud et en Californie et que d’autres encore après nous, les adopteront. Nous aurons passé cette ‘‘difficulté’’ quand ceux qui le feront après nous, s’y attèleront à leur tour, si de l’eau peut encore couler de leurs robinets.

Tenez : pour nous encourager mutuellement, commençons comme ceci :

En salle de bain

  • Au saut du lit, pour nous brosser les dents et nous rincer la bouche, au lieu de laisser couler l’eau du robinet, utilisons un verre rempli d’eau. Nous en aurons consommé beaucoup moins ;                                                                                      –
  • Face à notre lavabo, pour nous laver le visage, nous débarbouiller, remplir le lavabeau ou une bassine destinée à cet usage d’eau et ne pas céder à la tentation de laisser couler l’eau du robinet ;

 

Photo: Amazon

En cuisine

  • Pour laver nos légumes, ustensiles de cuisine, remplir une bassine d’eau, (comme lors de notre toilette en salle de bain). Après le nettoyage, garder l’eau salle pour en faire un autre usage qui ne nécessite pas une eau provenant directement du robinet ;
  • L’eau de rinçage (non savonnée) peut servir à d’autres usages, notamment l’arrosage des plantes ;
  • L’eau de cuisson de certains aliments reste intacte et tout à fait recommandée pour d’autres usages. Il nous faut donc avoir anticipé pour n’en perdre aucune goute et faire d’une pierre, deux à plusieurs coups.

 

Photo:  Guillots San

En stockage d’eau

A l’instar des panneaux solaires, des tanks de recueillement d’eau sont de pluies de plus en plus installés  aux abords des toitures de maisons.

La tuyauterie de cette réserve d’eau rencontre celle plus générale du bâtiment (avec un système de filtration préalable) pour servir sans risque, à l’instar de l’eau du robinet, propre à usage mais pas en boisson.

Ce genre d’initiatives est ‘‘contagieux’’ en ce sens que le bénéfice est tel que le voisinage, le quartier, la zone et la collectivité toute entière ne saurait qu’adopter un tel programme. A condition qu’une bonne politique environnementale au niveau des instances de base serve d’exemple pour en propager les bienfaits.

0 Reviews

Write a Review

Vinkmag ad

Arnaud Nkusi

Le concepteur et rédacteur en chef de impaktinfo est journaliste professionnel. Il a présenté le 20 heures et les Journaux Radio, après quelques années de presse écrite. Fort de cette expérience qui s'étale sur près d'une vingtaine d'années,il décide de mettre la barre plus haut en initiant sa propre boite de production, Impaktinfo pour réhausser le niveau de la pratique du métier. En informant l'opinion publique avec des nouvelles positives, particulièrement en ce qui concerne les évolutions en cours en Afrique, tous domaines compris.

Read Previous

Au goût du jour, toujours

Read Next

Finance-crypto

7 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *