Crypto-monnaie, l’avènement

Progression de la dématérialisation

Le monde moderne dans lequel nous évoluons se dématérialise de plus en plus. Vous allez me demander : ‘‘En quoi trouves-tu que le monde se dématérialise’’ ? Vous prendrez comme exemples les immeubles, encore plus matériels et plus présents que jamais, les routes, les machines, etc.

Commençons par définir les mots. Par « le monde moderne se dématérialise », j’entends les moyens que l’homme moderne choisit pour interagir avec les autres, commercer avec eux, les divertir, communiquer, ou alors tout simplement, les moyens que l’homme moderne choisi aujourd’hui pour laisser une histoire de son passage sur terre.

Prenons l’exemple du divertissement. L’Homme moderne, au sens large, n’a plus besoin d’aller au théâtre ou au cirque pour se divertir, parce qu’il a maintenant à sa disposition plusieurs moyens pour y parvenir. Il avait toujours du se déplacer pour aller écouter ou voir des artistes, quand ceux-ci passaient dans sa ville ou son village.

Plus tard, il pouvait les entendre à la radio. Puis, la télé est apparue et il a pu, non seulement les écouter, mais aussi les voir comme s’ils étaient tous ensemble dans la même pièce. Mais la télévision avait un programme bien précis avec un horaire à respecter. L’homme moderne a inventé les cassettes audio puis vidéo. La contrainte des horaires fixes a trouvé une alternative. Les programmes audio et vidéo pouvaient donc s’écouter et se regarder selon une convenance plus personnalisée.

Mais la cassette vidéo avait elle aussi son petit inconvénient : elle ne lui permettait pas de regarder les films et les autres programmes à la seconde même où il le voulait. En effet, il devait avancer ou reculer la vidéo et attendre un long moment pour y arriver. Il a donc inventé le DVD et le Blue-Ray. Toujours pas satisfait, il a inventé les fichiers MP3 et MP4, pouvant contenir encore plus de films compressés sur un support de moins en moins volumineux.

A l’heure actuelle, presque tous les films se regardent en streaming ou sur des supports USB.

Cela s’applique sur tous les objets d’usage quotidiens et conceptuels. La montre, par exemple, ne se met plus qu’à la main ou en horloge mural.

Le temps compté, ce sont désormais des chiffres qui s’affichent sur l’écran du téléphone pour donner l’heure. Les livres se vendent maintenant en format numérique sur Amazon (devenue la compagnie la plus cotée en bourse). Nous ne faisons plus recours à un professionnel pour prendre des photos souvenirs. Maintenant, nous le faisons nous-mêmes à coups de filtres sur les réseaux sociaux, tels qu’Instagram et Facebook.

En effet, nos photos souvenirs sont devenues des fichiers numériques que nous stockons sur des réseaux sociaux, devenus nos albums photos individualisés. Nos dictionnaires et encyclopédies sont maintenant Wikipedia, Siri et Google Search. Toutes les nouvelles vidéos politiques ou sociales, jusqu’au simple fait divers, circulent librement sur WhatsApp, YouTube ou sur autre réseau social.

Nous n’avons plus besoin de regarder le ciel pour deviner quel temps il va faire, ni regarder le bulletin météo à la Télévision. La météo est devenue un affichage par défaut sur les écrans de nos ordinateurs, nos tablettes ou nos téléphones.

Voyez-vous maintenant où je veux en venir ?

Voici le résumé de mon propos : Le monde moderne se dématérialise à une vitesse extraordinaire, et cette dématérialisation se fait sur Internet.

Mais au fait, en quoi cette histoire de dématérialisation de la société moderne est-elle liée à cette rubrique de trading ? Ou plus encore, au trading des crypto-monnaies ?

Voici le lien : Saviez-vous que les échanges commerciaux se sont eux aussi dématérialisés ?  Saviez-vous que la monnaie fiduciaire n’occupe plus que 20% des échanges, alors que la monnaie scripturale représente 80% ?

Pour mieux comprendre, commençons par définir la différence entre la monnaie fiduciaire et scripturale.

Au fond, c’est quoi une monnaie ? 

Pour simplifier, disons que la monnaie est un moyen spécifique permettant à toute personne qui en est titulaire d’acquérir à tout moment, n’importe quel bien ou service sur un territoire donné.

En clair, c’est un moyen de paiement accepté par une communauté et garantie par une autorité politique, qui appartient au territoire dans lequel celui-ci est utilisé.

Par exemple, un bon d’achat d’une station essence n’est pas une monnaie, car il ne peut être utilisé que dans une station essence. Tandis que la monnaie doit garantir le paiement de n’importe quel bien e/ou service.

La monnaie fiduciaire, ce sont les billets et pièces [pour les férus de l’économie, les pièces sont considérées comme des monnaies divisionnaires, vu qu’elles ne reflètent pas la valeur intrinsèque du métal qui les compose] de monnaie imprimés par la Banque Centrale, tandis que la monnaie scripturale, c’est l’ensemble des dépôts des agents économiques auprès des banques.

En gros, la monnaie fiduciaire, c’est la monnaie qui se trouve dans nos poches. Appelons-la le cash. Quant à la monnaie scripturale, c’est tout l’argent qui circule dans les ordinateurs de nos banquiers, sous forme de chiffres qui apparaissent sur leurs écrans. Ces chiffres apparaissent et disparaissent quand nous signons des chèques, effectuons des virements bancaires avec notre carte ou notre téléphone.

Ce phénomène à travers lequel nous observons la disparition progressive du cash, donc de la monnaie fiduciaire, est communément appelé la dématérialisation de la monnaie. 

Où en sommes-nous donc ?

Nous évoluons dans un monde qui dématérialise tous les moyens de communication, d’échange, de paiement, etc. Cette dématérialisation se fait sur Internet.

Vous comprenez donc l’émergence, et surtout l’importance des crypto-monnaies. Les crypto-monnaies sont l’aboutissement de la dématérialisation de la monnaie, et sont ce que nous appelons l’Internet money (la monnaie internet). C’est une forme de monnaie qui permet d’avoir accès à des biens et services dans une communauté appelée Internet.

Autant que Facebook et Instagram sont devenus nos albums photos, les cryptos deviendront notre portefeuille. Nul ne peut arrêter leur émergence et leur adoption. Il faut prendre le train du progrès quand il est encore temps.

Mais quel pouvoir politique ont-t-elles derrière elles ? Qui les défend ? Comment fonctionnent-t-elles ? Comment sont-elles produites ?

La semaine prochaine, nous évaluerons les crypto-monnaies les plus prometteuses et découvrirons la technologie derrière leur fonctionnement.

Reynolds Butari

0 Reviews

Write a Review

Vinkmag ad

Reynolds Butari

Read Previous

L’univers d’Epa Binamungu

Read Next

Les intérêts cumulés

4 Comments

  • Génial cet article. Dans l’attente d’en lire d’autres du même gabarit!!!

    • Bonjour Danny Mutembe,

      Merci pour votre commentaire.
      Merci de la part de l’auteur de l’article, M.Reynolds Butari.
      Nous vous prions de bien vouloir PARTAGER les liens des sujets qui vous parlent pour intéresser votre entourage et de là,un
      plus large public.

  • Like!! I blog quite often and I genuinely thank you for your information. The article has truly peaked my interest.

    • Good day ปั้มไลค์ ,
      Thank you for your reaction.
      Have you seen our You Tube Chanel and impakt info on our social medias?
      Please, stay with us on them and here on http://www.impaktinfo.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *