A l’heure du capitalisme

Saviez-vous que, selon la science, nous développons la vue grâce à la lumière ?
Prenons l’exemple d’un bébé qui vient de naître et qui est enfermé dans une pièce sombre pendant 3 ans. Il en sortira complètement aveugle.

Pourtant, à sa naissance, il avait toutes les capacités physiques et biologiques pour développer la vue. Seulement, ses sens ont besoin d’être stimulés pour mieux grandir et se développer.

Nous retenons donc que nos aptitudes se développent en partie grâce aux stimuli auxquels nous sommes exposés.

Où veux-je donc en venir ? Pourquoi je vous parle de développer la vue grâce à la lumière ?
Eh bien, parce que la vie nous réserve des surprises dans plusieurs domaines cachés auxquels nous n’avons jamais été exposés.

Un de ces domaines est le trading. Nous sommes comme des enfants aveugles qui n’ont pas été exposés à lumière du revenu passif. Nous avons juste appris que pour bien gagner sa vie il fallait faire des études, et trouver un travail bien rémunéré. Un seul scénario. Ou alors, deux autres : faire du business si on a des ‘‘connexions’’ ou encore faire dans l’art si on a un talent indéniable.

Cette rubrique sur le trading est donc là pour vous servir de stimuli, elle sert depuis les deux derniers articles en ligne, à vous exposer au monde fascinant du trading.

Alors que deviennent ceux qui ont été introduits au trading? Je vais vous parler de deux cas seulement. Pourquoi deux cas? D’abord, parce que je les connais personnellement. Ensuite parce qu’ils ont des stratégies différentes et enfin parce qu’ils m’ont donné leur accord pour parler de leur expérience.

La première s’appelle Digne. Elle s’est essayée au trading en commençant juste avec 100 dollars. Au début, elle était très sceptique et posait des questions qui laissaient entendre que c’était compliqué. Elle tradait sur ‘‘Binance’’, qui est une plate-forme qui permet juste d’aller ‘‘Long’’, c’est-à-dire de parier sur la hausse et cela sans aucun Leverage. Un peu frustrant quand on ne peut pas multiplier les revenus.

Le 5 décembre dernier, elle me dit qu’elle veut tout vendre et ‘‘sortir’’ complètement avant de perdre tout ce qu’elle avait mis. En effet ses 100 dollars étaient arrivés à 75 dollars. J’essayais de lui donner quelques stratégies, elle ne voulait rien entendre.

Je lui dis alors de tout mettre dans une monnaie appelée BNB et de ‘‘holder’’ c’est-à-dire attendre quelques mois sans rien faire.

Pour vous la faire courte, ses 75 dollars ont augmentés. A ce jour, elle compte 160 dollars. Bien évidemment, maintenant elle est prête à écouter toutes les stratégies qui lui auraient permis de gagner beaucoup plus.

Ce qui est sûr, c’est qu’elle ne tient plus à vendre pour éviter de tout perdre vu qu’elle a doublé la mise en moins de trois mois en faisant juste du holding.

La deuxième histoire, concerne un jeune homme qui est venu me voir de Bujumbura il y a tout juste deux semaines. Il voulait apprendre à trader sur Bitmex. Une plate-forme qui permet d’aller Long ou short (Short veut dire parier à la baisse) et cela avec du Leverage (c’est-à-dire avec la possibilité de miser jusqu’à 100 fois la somme initiale).

Pour résumer son histoire, il a voulu commencer son test avec seulement 50 dollars. Le jour même du test il avait gagné 30 dollars de plus, ce qui veut dire 60% du montant initial.
Lorsque je l’ai appelé, il y a quelques jours, il était à 280 dollars et continue son petit bonhomme de chemin.

Ces deux personnes représentent la jeunesse africaine actuelle, celle qui essaye d’autres concepts, de nouvelles stratégies et une nouvelle manière de vivre.

Nous ne pourrons survivre dans une société capitaliste qu’en en adoptant les principes, l’école a été créée pour former des ouvriers à l’usine. Ensuite elle a été adaptée pour former des cadres administratifs et d’entreprises. Pensez-vous qu’elle répond à tous les besoins actuels ? Serons-nous tous des cadres ?

Pourtant, une chose est sûre : nous avons tous des besoins primaires tels que le logement, la nourriture, le soin de santé, le vêtement, etc. Pour combler ces besoins, il nous faut gagner de l’argent, on ne peut passer outre cette nécessité.

Si vous avez un emploi dont les revenus répondent à tous vos besoins, je vous en félicite. Par contre, si comme la plupart des jeunes africains, votre travail ne remplit que la moitié des jours du mois, alors il est grand temps de penser à adopter un nouveau système capable de générer des revenus pouvant subvenir à vos besoins.

Reynolds Butari

0 Reviews

Write a Review

Vinkmag ad

Reynolds Butari

Read Previous

Signé Katy Lena Ndiaye

Read Next

Leadership africain au féminin

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *