Lokua Kanza, grand album : Quand l’intelligence sublime la beauté

‘‘De dingue, ce truc !’’ C’est la réaction impulsive qui sort de ma bouche quand mes lèvres prononcent ce qui pourrait vous paraitre comme un langage grossier. Mais entre moi et la musique, il n’y a pas de pudeur, j’y vais comme je suis. Je vous prie d’excuser ce relâchement. Je crois que c’est en vous l’exprimant exactement comme je l’ai ressenti, que je vous conterai le mieux ce que je vis en ce début d’après midi, lorsque je réponds à l’invitation à déjeuner chez la star.

Il y a du soleil sur Paris, mais il fait toujours très frais quand ce mois de mai pointe le bout de son nez. Il est sorti par la fenêtre, il dit me voir arriver, mais ne me dis pas que la table est prête. Au menu, riz blanc et poulet et au dessert un grand bol de fraises. Sa compagne a le don inouï d’être de si bonne humeur et si heureuse de me voir : ‘‘oh Arnaud, te revoilà ! Il ya si longtemps. Je te débarrasse de ton manteau et vite, à table’’.

La manageuse de Lokua Kanza, m’attend de pied ferme. Elle sait ma chance d’avoir plus d’une fois écouté les albums de son artiste, avant même qu’elle et moi nous connaissions. Ses yeux ne cachent pas son impatience de voir ma réaction et à peine ai-je reposé mon couvert qu’elle m’invite avec son complice à m’installer pour la grande découverte. Premiers sons, premiers frissons !

C’est d’abord un titre en français et cette aptitude à le jouer et à le chanter comme personne. Ni comme un français, ni comme un africain, ni comme personne pour sublimer autant cette langue. J’ai le refrain en tête, mais interdiction formelle de le reprendre ici, avant la sortie officielle. Deuxième écoute, un orchestre philarmonique accompagne l’artiste sur un titre en lingala. Une chanson d’amour, comme une prière.   

Puis, une question de Lokua : ‘‘ Aimes-tu le Mutuashi ? ’’. ‘‘Désespérément ’’, lui dis-je ! Arrive alors le son dans le casque que j’avais porté en début de séance d’audition. Une tuerie ! Il porte un casque aussi et écoute en même temps que moi. Oh ! Ce chocolat chaud que j’ai bu samedi dernier … est la seule comparaison que je m’autorise d’avec ce titre bon comme aucun autre. Les auditions continuent et sans pouvoir aller à la fin des dix-sept titres, parce-que je tiens à parler de ce que j’ai emmagasiné avec l’auteur-compositeur et interprète qui est face à moi, nous parlons de ce que nous avons écouté. Dans un premier temps, je parle et il écoute. J’exprime ma sensibilité par rapport à ce que je perçois comme un travail de grande intelligence. Patient, très réfléchi, un projet mûri pour un résultat optimal et des moyens fous mis pour un résultat somptueux.

Non, je n’exagère rien et (cela va vous étonner), je ne suis pas le meilleur des fans de Lokua comme le nomment les mordu(e)s. J’en connais des fans. A leurs cotés, je n’en suis pas un.   Mon écoute gagne donc en ‘‘objectivité’’ et si ça ne valait pas autant, je n’aurai aucun mal à en parler comme d’un nouvel album. Très bon, comme les six précédents, dans une certaine continuité qui, dans le meilleur des cas, tiendrait le niveau auquel l’artiste nous a habitués.

Loin de là ! Ce nouvel album est un GRAND ALBUM ! Pétri des compétences de talents confirmés, il réunit les génies que sont Naveen Kumar, Ray Lema, Chris Walden, Richard Bona, Sidiki Diabate, Manu Dibango, Wassis Diop pour ne citer que ceux-là. Les enregistrements se sont faits dans douze pays : Angleterre, Brésil, Congo, Hongrie, Nigeria, France, Sénégal, Cameroun, Inde et Afrique du Sud. C’est en Côte d’Ivoire que les douze talents de The Voice ont été enregistrés et que ces étoiles ont gravées leur voix sur l’opus du Maestro.

Plutôt que de hocher la tête, je la tourne de gauche à droite comme dans une négation involontaire de ce que j’entends et vois. Je ‘‘nie’’ ce concentré de talents au travail, comme des abeilles affairées autour d’une ruche et qui produit le meilleur des miels. Du haut de gamme. Loin, très loin de la recherche du tube qui va faire danser un public ciblé comme sait si bien le faire l’industrie en la matière. Du travail au service du meilleur de l’Art. Rien que pour l’art. A des années lumières du ‘‘commercial’’. Rien à redire. Chut ! Respect !

Je rouvre les yeux fermés instantanément à la première écoute et regarde le génie en face de moi. Il me regarde, sa manageuse aussi. Ils pressentent ma réaction et attendent que je dise quelque chose. Je n’ai pas fini de bouger la tête, je n’en reviens pas. Lokua me demande : ‘‘ un dernier pour la route ? Alors, ce sera ce à quoi ressemblera la rumba des années 2050’’. Le multi-instrumentiste lâche la piste, en me précisant que le morceau n’est même pas encore mixé.

A ce jour dix sept titres chantés et trois interludes, soit vingt musiques au total. ‘‘Provisoirement’’ me précisent-ils. Trois interludes enrichissent davantage cette folle aventure et l’orfèvre y déploie les facettes de son savoir-faire, certes, mais plus encore, son goût immodéré pour ce qui semble être un besoin irrépressible  de perfection. Sortie de l’album : septembre 2019. Lokua Kanza sera l’invité exceptionnel de notre émission EXPĒRIENCE.

Crédits Photos: musicinafrica.net   Leslee

Vinkmag ad

Arnaud Nkusi

Le concepteur et rédacteur en chef de impaktinfo est journaliste professionnel. Il a présenté le 20 heures et les Journaux Radio, après quelques années de presse écrite. Fort de cette expérience qui s'étale sur près d'une vingtaine d'années,il décide de mettre la barre plus haut en initiant sa propre boite de production, Impaktinfo pour réhausser le niveau de la pratique du métier. En informant l'opinion publique avec des nouvelles positives, particulièrement en ce qui concerne les évolutions en cours en Afrique, tous domaines compris.

Read Previous

Johnny Clegg : Quand la musique défie la politique

Read Next

La foi en action

19 Comments

  • Super article, impatient de découvrir cet album et le prochain et le prochain expérience avec Lokua!!

    Merci Arnaud !

    • Wesley,
      Merci pour vos mots.
      Merci d’y être pour beaucoup dans votre engagement à nous aider dans notre démarche.
      C’est nous qui vous remercions.

  • Waouwww… Très belle expérience cette rencontre!!! Je ne peux qu’imaginer l’ambiance et j’ai déjà hâte d’être transportée à nouveau par la musique du maestro. Un homme très doué et si humble à la fois….

    • Yolande,
      Merci.
      Vous êtes celle qui réagit le plus sur nos espaces d’échanges avec les lecteur(ice)s.
      La rédaction a décidé de vous offrir le prochain disque du Maestro dès sa sortie.
      Restez avec nous sur http://www.impaktinfo.com et sur tous nos réseaux sociaux.

  • Tozozela Album avec beaucoup d’impatience!
    Rumba futuriste! Je veux!
    Bravo (d’avance) l’Artiste!
    Merci Arnaud!

    • Régis K,
      Merci pour l’artiste.
      C’est nous qui vous remercions de vous exprimer ici.
      Restez avec nous sur http://www.impaktinfo.com et sur tous nos réseaux sociaux.

  • top, l’article👌🏽👌🏽

  • Merci de nous emmener dans ce voyage; dans cette rencontre avec le Maestro.
    En attendant cet album, mon casque choisi de jouer Vou ver de Lokua et Vander Lee.
    Delice…

    Merci Impakt pour des nouvelles aussi positives.

  • Arnaud, à ce que tu as dis, je n’ajoute rien. Lorsqu’il s’agit de Lokua j’imagine même pas. Tu me laisses sur ma curiosité artistique hh

    • Bonjour Adrien Akilimali,

      Vous êtes un grand fan de Lokua Kanza, merci pour lui et merci de
      prendre le temps de l’écrire. Il vous a lu, j’en suis sûr.
      Restez avec nous sur http://www.impaktinfo.com

  • Wooooow merci ndeko, quel Article!!!!!!!!! t’es vraiment un pro. Merci Impakt pour des nouvelles aussi positives

    • Bonjour Danny Djo,
      Si vous êtes à ce point content, c’est que nous sommes sur la bonne voie. Merci beaucoup à vous de nous le faire savoir.
      Restez avec nous ici: http://www.impaktinfo.com et partagez avec vos proches les liens disponibles.

  • Sommes heureux. Fiers de notre Lokwa Kanza

  • Good day! I could have sworn I’ve been to this site before but after looking at a few of the posts I realized it’s new to me.

    Regardless, I’m definitely delighted I stumbled upon it and I’ll be bookmarking
    it and checking back regularly!

    • Good day بروكسي

      Thank you for your kind comment.
      Here, you’re home!
      If you want, you can forward some of contents to your contacts.

      Regards.

  • I will right away snatch your rss as I can not in finding your email
    subscription hyperlink or e-newsletter service.
    Do you’ve any? Kindly permit me recognise in order
    that I may subscribe. Thanks.

    • Good day Energy and Health,

      Thank you for your interest. Our e-mail adress is: impaktinfomagazine@gmail.com

      Please, stay with us here and on all of our social medias.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *