Jacob Desvarieux: Mèsi ek respè!

Genèse  et géniteur du Zouk aux quatre coins de la planète. Je t’ai posé la question plusieurs fois: ‘‘Savez-vous, tes frères et soeurs, ce que vous avez fait au monde? ’’. Jacob,en mesurez-vous les effets? Y a-t-il plus grande destinée que celle de faire le bonheur des gens en offrant juste ce que l’on est? Jacob, jodi a nou Vini di’y Mèsi

Gadé an ho. Fo’w sa gadé an ho pou vwè grandè lavi. Ké trouvé lasajes epi on lo riches. Kassav’ VII à l’aube des années quatre vingt est nouveau né. Né d’une certaine vision de la vie, du vivre ensemble et d’un besoin de le dire en musique. Invitation des âmes à s’élever et à dépasser ces frontières érigées par la stupidité humaine mûe par la peur. 

Guidés par une véritable philosophie, celle d’une musique qui part des Antilles et qui parle au monde, Pierre Edouard, Freddy Marshall et toi-même amorcez un projet, puis un chantier qui se réalisent bien au delà de vos espoirs les plus fous, à force de travail et de persevérance. Rien de tout ce qui en est sorti n’a été mou, Ayen pa mòl

Chiré douvan a été votre leitmotiv, quarante ans durant et le succès était guaranti! Sel chimen pou pé rivé. Toujou pansé trè fo, toujou fè pou lé mié, bat vou si’w vlé rivé, rivé lè’w lé alé. Pour votre culture créole, pour la dignité des descendants d’esclaves, pour dire à la face du monde que la traite négrière vous a rendu plus forts! Yoruba té vayan, fwet a mizé yo pran (…) Yonn ké respekté lot (…) Avan lanmou, sé respé nou té ti ni (…) Jòdijou doubout Pikan

Je sais et je veux faire savoir, comme plusieurs titres de votre repertoire que la musique de Kassav’ n’est pas ce à quoi on peut vouloir la réduire, ces sons festifs qui ne seraient que pour faire la fête. Eh bien non! Votre musique, le Zouk à ses débuts en 1979, véhicule des textes forts qui disent le combat de nos pères depuis cette Afrique d’où ils ont été si inhumainement déportés.

Enchainés, entassés dans les cales des bateaux, ils ont souffert l’innommable! An ba chenn la, anba chenn-a- bato la. Ni dé sièk bato-la rantré ni sa ki pa jenmen rivè eskè lèspri  an-nou mare toujou anba chenn abato-la, démaré (…)  Voilà l’histoire que vous racontez et qu’on fait mine de ne pas entendre, parce-que la musique serait entrainante et qu’on préfère danser. Loin de là, Kassav’ a persévéré disant et répétant Ni an sèl soley, ni an sèl lalin é ni an sèl Kassav’ aussi, qu’on se le dise

Kassav’ est un acte politique et humanitaire. Avancer certes, mais ne jamais oublier d’où l’on vient, quel que soit le temps passé et la distance parcourue. I ja lè pou lèmond savé kè lé zantiye ka ekzisté ké sé lanmou ki ka komandé nou. Je te revois me dire: ‘‘ (…) Kassav’, ce n’est pas un groupe avec des copains pour s’amuser (…) nous avons choisi des gens en regardant ce que chacun pouvait apporter musicalement dans l’idée du projet que nous avions (…) en plus, ce sont des gens faciles à vivre et qui peuvent comprendre des concepts simples comme l’union fait la force (…) mais pour appliquer cela en vrai, c’est autre chose’’.

Grâce, majesté, dignité en plus du talent de chacune et de chacun ont fini d’accorder à cette famille un crédit, une marque indélébiles! Le seul nom Kassav’ est gage de respect. Des décennies de musique certes, mais aussi de leçons de courage, de force, de persevérance. Vous êtes le plus grand groupe français dans le monde, reconnu de partout mais l’hexagone fait mine de… Ne surtout rien lâcher. Oui, vous preniez de l’àge mais l’esprit est resté logé à l’enseigne de la gagne! Toujou pli fò. La question qui revient toujours de partout, c’est mais d’où tirez-vous tant et tant d’énergie?

Jacob, avec Jean-Claude, Jean-Philippe, Patrick, Georges, Jocelyne et Pierre Edouard, Marie-Jo, Catherine, Freddy, César, Hamid, Douglas, Claude, Marie-Cé, Jean-Jacques, Philippe, Fabrice, Kako, Frédéric, Boris, Bruno, Freddy, Thomas, Jacques, Mickaël et Dominique et celles et ceux qui sont venu.e.s le temps d’un studio, d’une scène ou d’une tournée, vous nous avez donné beaucoup. Beaucoup de forces faites de joie, de raison de rêver, d’aller de l’avant. Quarante années unis. Sans scandale, sans expression du moindre égo, visible du public. Le monde vous doit une fière chandelle. 

La musique de Kassav’, Sé pa djen djen, c’est Mizik a Bondié. Elle nous a apprit aussi que pou fè lemond, sa pa fasil. Sav byen ke sé lanmou ki toujou douvan dans le mythique Mwen malad aw des débuts du groupe. Et nous nous sommes mis An mouvman. La planète entière à force de Zouker a scié le bois du plancher sur Syé bwa. La Kay manman a fait trembler la terre! (…) Ki mannyè ou pé viv san mizik ? En balatè! Parce-qu’à écouter cette musique que tous ensemble vous faites, il n’est pas possible de rester indifférent à la Zoukamine

Des  Jénérasion se sont succédées sur quatre décennies et ce n’est pas fini. Bob Marley ba nou régé, an mizik bien sizé, nou ja pasé rockenwol (…) Nou gadé zouk-nou. Nou, Vini pou zouker! Oui, le genre musical que vous avez créé et popularisé appartient désormais au monde. Bien au delà des Antilles. C’est la revanche des îles: Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion. De l’esclavage à la renaissance. (…) Sé on krim kont limanité (…) Nou mandé Rehabilitation

Pa za pa le monde a entendu le cri venu de vos aïeux, les nôtres aussi. Des siècles passent certes, mais Listwa-an nou, kay fè nanm an nou. Kassav’ est grâce à la musique bien au delà de la simple musique, il s’agit d’une quête identitaire, notamment d’une langue à préserver et à enseigner aux jeunes générations. Marie-José Gibon (danseuse du groupe depuis les débuts,  puis choriste, ndlr) en est une illustration qui en dit long, puisqu’en arrivant dans la formation musicale, elle ne parlait pas un mot de créole.  

Kassav’, c’est bien plus que de la musique! Tu as joué, missié Desvarieux un grand rôle dans l’unification des jeunes générations zouk, en co-créant le collectif du Grand Méchant Zouk! Votre musique avait déjà largement dépassé les frontières en dictant sa loi avec des artistes Brésiliens ou encore Africains et Oliver N’goma du Gabon en était un des ambassadeurs qui représentaient le mieux le Zouk. Les Angolais sont entrés dans la danse avec le Kizomba.

Zouk Machine avait à vos côtés déjà tenu le flambeau haut en créole. Il fallait le faire! Les jeunes générations ont cru que le zouk en français les rendraient plus audibles en métropole et en francophonie, l’option n’a pas payé. Vous aviez et avez toujours raison d’insister sur la pratique du créole. Sur le terrain politique, madame Taubira bataillait pour une reconnaissance par la France de la traite négrière et de l’esclavage comme crime contre l’humanité. Elle a réussi à faire passer la loi votée en 2001.

Les vies de vos aïeux ont compté. Celles de vos enfants comptent et toutes compteront encore longtemps grâce aussi à Kassav’. Grandis êtes vous, Jacob, Patrick et Kassav’ par vos combats. Vos voix ont porté, vos textes vous survivront et le monde apprendra encore longtemps de vous. Notre reconnaissance en perd ses mots. Notre gratitude ne sait guère s’exprimer. Il y a alors plus simple: écouter votre immense répertoire. Du zouk chiré au zouk love, en passant par d’autres déclinaisons an nou Imaginé an mond mèvéyé! 

Nous devons à présent nous quitter, très cher Jacob. Vas rejoindre César Durcin. Embrasses pour nous, Patrick Sant-Eloi. Dis à Freddy Hovespian qu’il habite bien notre mémoire collective. Serres-les fort dans tes bras pour nous. Comme nous vous avons aimé! Seul l’amour est plus fort que la mort. Mizik et lanmou sé sa tou sèl nou ke pé baw! Mwen di ou awa! Jacob, gadé Mannyè sa bèl! Mais quel travail fou! Quelle carrière de dingues! 

Les Zénith, U Arena, le Stade de France et les cinq continents y compris la Russie, le Japon, vous nous avez tout donné, partout. Vraiment. Jacob, tu sais, on pourrait parler à n’en plus finir. Il faut pourtant que nous te laissions partir, une bonne fois pour toutes. Nous écoutons en boucle ta voix, ta gratte, tes textes, tes titres, instrumentaux, solos, duos, quators, quintet. 

Tous les médias parlent de toi et de Kassav’. De ce projet devenu monument pour toujours. Zouk la ba nou frisson! Travèsè ko an nou (…) son la ka touché mwen, jis an tjè mwen! Sé li ka ba mwen fos’. Apré zouk la, law kalé. Générosité. C’est d’après moi, le mot qui caractérise ces quarante ans de belle folie! Parce-que Zouk la sé sèl médikaman nou ni!  Jacob F.Desvarieux, sé ou mwen enmé! Mèsi an chay! Au revoir, Jacob. Mèsi èk respè!

Vinkmag ad

Read Previous

Musique: Moko, maestria !

14 Comments

  • Que son âme réponse en paix.
    Il a marqué de traces indélébiles le fond des nos cœurs.

    • Bonjour Rudahunga Karaha,
      Bienvenue sur Impakt Info.
      Merci pour Jacob Desvarieux!

      Restez avec nous ici, sur nos réseaux sociaux et sur notre chaine YouTube.

  • Que dire d’autre?
    Jacob est monument, légende, mythe, et tout ça ne suffit pas pour exprimer ce qu’était Jacob.
    Il a révolutionné la musique de manière incontestable.
    Où trouver les mots justes et forts pour décrire ce géant de la musique ?

    • Bonjour Jean Runuya,
      Personne d’autre. Oui, tous ces qualificatifs ne savent pas dire combien.
      Écoutez et réécoutez la discographie oh combien riche de Jacob Desvarieux certes, mais de Kassav’ aussi. C’est la plus belle des manières de leur rendre hommage.

      Restez avec nous ici, sur tous nos réseaux sociaux et sur notre chaine YouTube.

  • Cet écrit est en lui-même un immense hommage à Jacob et Kassav’. Instructif et ponctué de mots authentique créoles , il nous apprend l’histoire de ce fabuleux goupe, famille, chantant,dansant,qui a animé le monde pendant tant et tant d’années👍👏👏👏👏
    Merci à Impakt Info!

    • Bonjour Cécile Kayirebwa,
      C’est à nous de vous remercier.
      Merci pour votre présence d’une fidélité rare! Merci d’être ici!
      Merci pour vos mots.

      Restez avec nous ici, sur tous nos réseaux sociaux et sur notre chaine YouTube.

  • Chapeau bas les artistes! L’un qui prend son envol pour les cieux, il nous manquera. Et l’autre, toi Arnaud. Bravo pour ta plume pointue et sensible. Je ne savais pas que tu avais cette passion et connaissance du zouk et en particulier sur Kassav’!. Toutes mes condoléances à la famille de Jacob ainsi qu’au groupe Kassav’.

    • Bonjour Lokua Kanza,
      Bienvenue sur Impakt info, le site.
      Merci pour votre générosité qui n’a d’égal que votre humilité!
      Merci pour Jacob Desvarieux, merci pour Kassav’.

      Restez avec nous ici, sur tous nos réseaux sociaux et sur notre chaine YouTube.

  • Je dis tout simplement « adieu l’artiste, Reposes-toi en Paix légende! »

    • Bonjour Viviane Kirenga,
      Merci de le dire ici.

      Restez ici, sur tous nous réseaux sociaux, et sur notre chaine YouTube.

  • Un hommage à l’artiste qui nous a appris à bouger. Mes premiers pas de « mouv » viennent de leurs chansons! Sa voix me parait tellement unique qu’elle laisse une empreinte dans ma mémoire. Merci pour cet article, des mots sur un mur de deuil et qui nous ramène des souvenirs de ses shows qui resteront comme un tableau …

    • Bonjour Chantal Umuraza,
      En effet, nous leur devons beaucoup de bons et beaux moments de nos vies. La discographie Kassav’est la Bande originale de nos vies.
      Merci d’être venue le dire ici.

      Restez ici, sur tous nos réseaux sociaux et sur notre chaine YouTube.

  • « L’Au-delà » sait vraiment faire ses choix! Des meilleurs choix en tout cas! Cet « Au-delà » qui ose nous prendre les meilleurs comme Jacob Desvarieux. Je ne sais pas si je dois l’envier! Rest easy Legend! Mais tu seras toujours vivant dans tes irrésistibles morceaux et dans nos fidèles mémoires!

    Merci beaucoup pour ces hommages cher Arnaud! On ne peut pas dire mieux! Que le Juste Impartial accorde à Jacob la récompense qu’il a méritée pour avoir donné au monde entier une joie inexprimable.

    • Bonjour Fils Alessandro,
      Que Jacob Desvarieux entende tout l’amour dont il est le sujet sur toute la planète.
      Et que le Juste Impartial le récompense.

      Restez avec nous ici, sur tous nos réseaux sociaux et sur notre chaine YouTube.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *